Omégas 3

Omégas 3, c’est ma santé

OMEGAS 3

Le Rôle des lipides dans l’alimentation a soulevé de nombreux débats et controverses ces derniers temps, les recherches ont énormément progressé et les nutritionnistes sont aujourd’hui unanimes : l’Idéal pour notre santé serait de consommer du poisson régulièrement, même en faible quantité Les lipides jouent différents rôles au sein de l’organisme dont celui de carburant pour satisfaire les besoins en énergie des cellules, ils agissent également auprès des vitamines en transportant et solubilisant les vitamines liposolubles.

Certains constituant des lipides, les acides-gras essentiels, sont indispensables à la croissance et à de nombreux procéssus vitaux, on estime d’ailleurs que dans l’alimentation française, les lipides fournissent 35 à 45 % de l’énergie totale, or selon les recommandations des nutritionnistes, il serait souhaitable de ne pas dépasser un taux de 30 à 35%, tout le monde sait qu’un excès de lipides dans l’alimentation quotidienne peut conduire à une prise de poids indésirable, mais le plus grave pour un régime riche en lipides c’est qu’il peut conduire à des maladies cardio-vasculaires dès que l’apport en graisses d’origine animale dépasse 10% de l’énergie totale.

LES DIFFÉRENTS ACIDES-GRAS:

Dans tous les aliments que nous consommons quotidiennement, il existe un nombre important de graisses qui n’ont pas le même effet sur notre organisme. Il existe deux grandes familles d’acides-gras : – les acides-gras saturés : beurre, fromage,viandes,oeufs,etc… présente l’inconvénient d’augmenter le taux de cholestérol dans le sang. -les acides-gras mono-saturés: l’huile d’olive ou le colza sont bénéfiques car ils sont capables d’abaisser le « mauvais » cholestérol sanguin, sans réduire le bon. Quand aux huiles riches en acides-gras poly-saturés: huiles végétales,graisses des poissons gras, elles peuvent entraîner une baisse significative du taux de cholestérol total.

LE BIEN FONDE DES OMEGAS-3 ET OMEGAS-6:

ce sont des acides gras essentiels qui ne peuvent pas être synthétisés par notre organisme, c’est pourquoi il est indispensable qu’ils soient apportés par notre alimentation. Omégas-6: dans les huiles de pépins de raisin, de tournesol,de noix,de maïs et de soja, ils abaissent le taux de cholestérol et protègent les parois des vaisseaux sanguins. Omégas-3: très abondant dans l’huile de noix, de colza et de soja mais également dans les poissons gras: saumon,sardine,hareng,thon, ils s’opposent à la formation de caillots dans le réseau vasculaire de circulation sanguine, ils one des rôles structurels indispensables aux cellules nerveuses et cérébrales, jouent un rôle important dans la formation de la rétine et réduisent les réactions inflammatoires, les quantités nécessaires d’acides-gras Omégas-3 sont relativement faibles (env 1.5 à 3 grammes par jour), le besoin journalier est largement couvert avec une portion de 100 à 150 grs de poisson gras.

LES CRUSTACÉS ET LES FRUITS DE MER PEUVENT-ILS AGGRAVER LES PROBLÈMES DE CHOLESTÉROL ?

La plupart des crustacés ( crevettes, langoustines, langoustes) contiennent en effet une quantité importante de cholestérol, toutefois une grande partie de ce cholestérol se situe dans la tête des crustacés. En évitant de manger leur tête, on peut donc sans crainte les laisser chatouiller nos papilles. Quand aux Fruits de mer, ils contiennent de petites quantités d’acides-gras essentiels.

FAUT-IL MANGER DU POISSON TOUS LES JOURS ?

Il n’est pas indispensable de manger du poisson tous les jours et en grandes quantités pour bénéficier des effets positifs propres aux acides-gras: Oméga-3 : l’important est de consommer

© 2017 LE MARCHE AUX POISSONS – FECAMP | Site Réalisé par CSW | Mentions légales